Phototropic - Photographie Jean Le Rohellec

Menu »

Accueil / Paname

Paname au ras des pâquerettes

L’ensemble de ces images a été réalisé dans Paris, sur Paris, au ras de Paris. Sans artifice, elles représentent le sol de la capitale, sa voirie, les traces de ses temps, ses ruisseaux, échantillons des océans d'aspirations. [Beaucoup d'entre elles datent d'un temps où le numérique n'existait pas (ou mal) et sont des diapositives numérisées]

Le sol de la capitale pour figure imposée, au prétexte d’inviter le regard à lire l’objet au-delà de son absence, à reconstruire un réel - ou à en prendre le chemin - où l’évidence, un temps, s’échappe.

La Lumière, dégagée de l’objet, n’a plus vocation à représenter. Elle se livre par elle-même, en nature de soi, déshabillée. En nuances sensuelles, elle offre en transparence ses reflets éthérés. A danser, virevolter, elle s’enivre d’exister. Elle incarne l’instantané.

L’eau, la fondamentale, le granit à la patine capitale, l’asphalte ruisselant sont un prétexte. Le prétexte à affirmer, à convaincre, à proposer par l’exemple, que notre aptitude à éprouver le présent dans l’acte de percevoir ne nous préexiste pas : que le monde n’est pas donné, qu’à chaque respiration de nos aspirations, nous le créons, lui donnons vie par l’attention que l’on y porte.